Archives de catégorie : Collection

Lexique – Les supports audios

Il existe des centaines de supports audios différents. Nous traitons seulement ceux qui nous intéressent le plus, les plus répandus dans la discographie Jackson 5 / The Jacksons / Michael Jackson. Bonne lecture !

Dans un premier temps nous allons évoquer les disques vinyles. Un disque vinyle c’est quoi ? C’est un support audio qui prend la forme d’un disque généralement noir et en PVC et qui se lit grâce à une platine ou tourne-disque. On en distingue tout simplement 2 types (3 avec le 25cm ou 10″) les petits et les grands disques vinyles : le petit format fait 17cm de diamètre et le grand format 33cm.  Le petit format est nommé tout simplement le 7″ (pour 7 pouces) et le grand format (le 33T que l’on connait) est le 12″ (pour 12 pouces). Il existe plusieurs sortes de 7″ et de 12″. Les voici en détails.

Les « petits » vinyles de 17cm existent principalement sous 2 pressages :

45 Tours (aussi appelé  tout simplement 7″ pour 7 pouces ou SP pour Single Play) :  Il contient très généralement 2 chansons, une sur chaque face. Comme son nom l’indique, sa vitesse de rotation est de 45 tours par minute (45RPM, 45 Rotation Per Minute, en anglais). C’est l’équivalent du CD Single mais en vinyle.

Super 45 Tours (ou EP pour Extended Play) : disque identique au 45T classique mais dont la capacité de « stockage » est plus importante qu’un 45 tours traditionnel. Il se compose de 3, 4 ou 5 chansons (réparties sur les 2 faces) suivant la longueur des chansons.

Par ailleurs, les disques vinyles les plus imposants, ceux d’un trentaine de centimètres de diamètre, existent sous différents types que sont :

33 Tours (ou LP pour Long Play) : Il contient un album entier d’une dizaine de chansons. Sa vitesse de rotation est donc de 33 tours par minute. C’est le grand vinyle que l’on connait tous. L’équivalent du CD album.

Double 33 Tours (ou 2LP pour double LP) :  Quand un album ne tient pas sur un seul 33T, on utilise deux (voir trois ou quatre) disques 33T. Le double CD d’aujourd’hui.

Maxi 45 Tours : Disque de 33cm qui tourne à 45 tours par minute. Il contient 1 ou 2 titres par face.

Maxi 33 Tours : disque vinyle noir (micro-sillons) de 33cm de diamètre. Identique au Maxi 45 Tours (ci-dessus) à la seule différence que le maxi 33 tours est d’une meilleure qualité audio car vitesse de rotation plus élevée.

 

Plus différemment …

Picture Disc : disque vinyle de format 7″ ou 12″ (45T, 33T, Maxi etc …) dont la particularité est d’avoir une image imprimée sur chaque face. La qualité sonore reste inchangée. Ces disques sont rares et peuvent prendre différentes formes.

Disque couleur (colored vinyl) : disque vinyle 7″ ou 12″ qui n’est pas noir mais bleu, rouge, orange, jaune, vert, ou autre. Il s’agit naturellement d’éditions spéciales et souvent limitées, répandues dans les années 70 et 80.

FlexiDisc : disque de n’importe quel format et de n’importe quelle vitesse de rotation qui a l’originalité d’être extrêmement souple.

 

Mais encore …

Cover/Sleeve : pochette tout simplement.

Gatefold Cover : pochette dépliante ou à volets.

Insert : document inséré, de nature publicitaire bien souvent.

Parlons maintenant du CD, le « vinyle numérique » !

CD (diminutif de Compact Disc) : Le Compact Disc est le remplaçant du vinyle. Il a la même forme mais sa taille est nettement réduite : 12cm pour le disque, 8cm pour le minidisc. Cette galette est faite de polycarbonate et de couches d’aluminium et de laque pour le protéger. Le CD a différents usages selon le contenu :

CD Album : il se compose généralement d’un album entier mais a l’avantage de ne pas être un support qui freine légèrement les artistes et les producteurs : en effet, à l’époque du vinyl, ils devaient se contenter de 10 chansons pour remplir le LP, ce qui était évident un point à prendre en compte sérieusement. Aujourd’hui, il n’y a plus vraiment de contrainte car le CD peut contenir jusqu’à une quinzaine de chansons. C’est l »équivalent du 33t LP. Le double CD est l’équivalent du double LP, aussi simplement soit-il.

CD Single : Le CD single contient 1 ou 2 chansons et est le 45t « nouvelle génération ». Il a la taille d’un CD normal.

CD Maxi Single : Quand le CD single ne suffit pas, on passe au CD maxi single qui a pour habitude d’abriter 3 ou 4 chansons. On peut donc y placer des remixs par exemple. Il a aussi un diamètre de 12cm.

Plus différemment …

Digipack : Le digipack est un packgaging principalement en carton. Il est apparu il y a quelques années seulement, pour son design attirant (peut se déplier pour recouvrir 2 ou 3 CDs) et son côté « écologique ».

DBS (diminutif de Disk Box Slider) : Le DBS est très proche du digipack : il est écolo et attire l’œil. On peut le différencier du digipack car le DBS contient une petite trappe qui coulisse et qui dévoile le CD.

DualDisc : Le dualdisc est un de 12cm également mais qui contient une face CD et une face DVD. Il n’est donc pas imprimé. Dans le cas du coffret Visionary de Michael Jackson, les dualdisc contiennent les chansons sur la face CD et le clip sur la face DVD. Il suffit de retourner le CD !

Cassette Audio (ou K7) : Une cassette audio est un boitier en plastique contentant une bande magnétique, enroulée dans 2 bobines. Elle est utilisée pour écouter ou enregistrer de la musique. La cassette audio se fait discrète dans la discographie jacksonienne. Elle a longtemps partager les ventes avec le vinyle avant que ces 2 la soient victime du numérique. Les maisons de disques utilisaient le support cassette aussi bien pour les albums, les singles ou les maxi-singles.

 

Enfin …

Acétate : disque gravé à partir du travail original pour vérifier la qualité sonore sur une platine/un lecteur.

Test Pressing : disque produit à quelques dizaines d’unités pour vérifier la qualité du contenu à produire. Servant de modèle pour graver les disques que l’on achète.

Démo : généralement gravé sur un disque, le chanteur présente sa chanson dans une version bien sur non finalisée, enregistrée par l’artiste lui-même. C’est sa première ébauche, sa première maquette.

Bootleg : disque pirate, gravé sans accord officiel, illégalement. Concernant Michael Jackson, ce sont les concerts (et à moindre mesure les documentaires) qui sont les plus visés pour cette pratique. Achat à éviter absolument pour ne pas encourager les pirates à continuer cette pratique. Mais parfois, il est difficile de distinguer un disque officiel d’un disque pirate … Si vous avez un doute n’hésitez pas à me contacter ici.

Poster Bag : pochette vinyle qui se déplie et prend la forme d’un poster. Une pochette est généralement fournie en loose pour protéger le vinyle et pour pouvoir accrocher le poster au mur. Tout particulièrement utilisé pour les 45T époque Dangerous.

Si vous avez une remarque à me faire pour améliorer ce lexique (modification ou ajout à faire), merci de mon contacter via cette page.

Publié le par Fabien P | Laisser un commentaire

Lexique – Les supports vidéos

On retrouve beaucoup moins de supports vidéos que de supports audios, en particulier chez Michael Jackson. Et le peu de vidéos que l’on trouve sont souvent des fakes, oh malheur ! Allez, tour d’horizon des supports vidéos du plus ancien au plus récent ! Bonne lecture !

VHS (Video Home System) : fin 1970, la VHS apparait. Très populaire grâce à ses nombreuses qualités (solide, fiable, relativement peu cher au fil de son évolution) ce format a duré plus de trente ans. L’apparition du numérique a précipité l’abandon de la VHS. Il en existe peu d’officielles sur Michael Jackson mais quelques unes sont quand mêmes sorties dans les années 80, pendant la « Jackson-mania » !

Laserdisc (LD ou Videodisc) : Le laserdisc est un disque en pléxiglas de 30cm de déamètre permettant la diffusion de son et de vidéo. Handicapé par son encombrement et son prix, ce format n’a jamais trouvé sa place des les foyers. Le DVD a définitivement mis fin au laserdisc au milieu des années 1990.

VCD (Video CD) : inconnu en Europe, ce format a donné des collectors prestigieux dans la discographie de Michael Jackson. On peut enregistrer 70 min de vidéo, au format MPEG-1. Le VCD a été amlioré et a donné le SVCD (Super-VCD) qui utilise le format vidéo MPEG-2, de meilleure qualité donc.

DVD (Digital Versatile Disc) : Apparu début 1996, le DVD a très vite surpplanté le VSD et a enterré le laserdisc et la VHS.  De la même taille qu’un CD, le DVD balaye tous les inconvénients de la VHS : pratique, souple, discret, qualité d’image bien meilleure, stockage important, prix devenus très abordables etc …

Blu-Ray : le support « nouvelle génération ». Seul This Is It est sortie en Blu-Ray. Le Blu-Ray commence à se développer grâce à sa fiabilité et sa capacité de stockage incroyable !

Si vous avez une remarque à me faire pour améliorer ce lexique (modification ou ajout à faire), merci de mon contacter via cette page.

Publié le par Fabien P | Laisser un commentaire